LA VALIDATION DES ENSEIGNEMENTS THEORIQUES

— La première session

Elle comporte deux périodes d'examen, une par semestre. Les UE dont l’enseignement a eu lieu au premier semestre font l’objet d’un examen au mois de février et les UE dont l’enseignement a eu lieu au second semestre font l’objet d’un examen au mois de juin.

Les notes obtenues sont portées à la connaissance des étudiants. Elles ne sont définitivement validées qu’à l’issue des délibérations du jury d’examen.

 

La nature des épreuves pour chaque UE est définie librement par le coordonnateur en concertation avec le responsable de mention. Elle est portée à la connaissance des étudiants au plus tard un mois avant la date de l’épreuve.

Pour toutes les UE, la présence au cours est obligatoire : l’absence injustifiée d’un étudiant à plus de deux cours dans le semestre entraîne l’invalidation de l’UE pour l’année entière, en première et en deuxième session.

Une UE est validée par le jury d’examen lorsque l’étudiant a obtenu une note égale ou supérieure à 10 sur 20. Les notes obtenues à chacune des UE ne se compensent pas entre elles et les notes obtenues aux UE ne se compensent pas avec un CCO le cas échéant.

— La seconde session

La seconde session est organisée au titre des UE que l’étudiant n’a pas validé à la première session d'examen.

Le candidat présente lors de la seconde session les disciplines dans lesquelles il n’a pas obtenu une note globale égale ou supérieure à la moyenne.

En cas d'échec à la deuxième session, les UE dans lesquelles l’étudiant a obtenu la moyenne lui sont définitivement acquis.

Dans le cas des UE pour lesquelles la présence est obligatoire, un étudiant qui n’aurait pas validé l’UE lors de la première session pour des raisons d’absences injustifiées à plus de deux cours du semestre ne pourra pas la valider lors de la deuxième session.

Une UE est validée par le jury d’examen lorsque l’étudiant a obtenu une note égale ou supérieure à 10 sur 20. Les notes obtenues à chacune des UE ne se compensent pas entre elles et les notes obtenues aux UE ne se compensent pas avec un CCO le cas échéant.

 

— Spécificités

Les UE qui sont insérées dans le cursus médical de l’étudiant (Parcours CCO/UE) déterminent la validation de l’année d’étude médicale de l’étudiant au même titre que les autres enseignements. Un étudiant qui ne valide pas cette UE de recherche ne validera pas son année d’étude.

Les autres UE invalidées sont reportées sur l’année d’études médicales suivante.

LA VALIDATION DES ENSEIGNEMENT PRATIQUES

Chaque étudiant devra effectuer un stage de deux mois dans un laboratoire labellisé pour valider le parcours de recherche.  Le stage est évalué par le responsable du laboratoire qui remplit une fiche de validation et est validé après rédaction d’un mémoire de 3 à 5 pages. Une présentation orale de 3 à 5 minutes avec support sera réalisée en présence d’un jury lors d’une session organisée au mois de septembre.


VALIDATION DU PARCOURS DE RECHERCHE

Les étudiants valident le parcours de recherche selon les modalités suivantes :

- 18 ECTS obtenus grâce à la validation d’UE de recherche

- 12 ECTS obtenus grâce à la validation du stage en laboratoire

- 30 ECTS obtenus grâce à la validation du L3 des études médicales

 

POURSUITES DISCIPLINAIRES

Pour les épreuves écrites, les étudiants disposent, le cas échéant, des documents qui leur sont distribués en même temps que les sujets d'examen. En l'absence d'autorisation expresse de l'enseignant responsable de la matière, est interdit tout support d'information, de traitement de l'information ou de communication (calculatrice programmable, outil informatique, etc.). L'usage de tous recueils ou documents comportant des annotations personnelles est interdit.

Toute fraude ou tentative de fraude est passible de poursuites disciplinaires.

Le Doyen est habilité à prendre les mesures nécessaires pour faire face à des situations exceptionnelles et régler toutes les difficultés dans le respect des principes du programme pédagogique et du contrôle des connaissances de la Faculté de Médecine de l’université Paris Diderot Paris 7.