Licence SIAS (Sciences Interdisciplinaires Appliquées à la Santé)

Sommaire

Dédiée notamment aux étudiant.e.s dits «reçu.e.s-collé.e.s» de la première année commune aux études de santé (PACES), la licence Sciences interdisciplinaires appliquées à la santé a pour objectif de former à la recherche en Santé Publique, Sciences Biomédicales et Sciences Humaines et Sociales.

L’enseignement repose sur un socle pluridisciplinaire commun en sciences biomédicales, en sciences médicales, en sciences humaines et sociales, en santé publique, en langues, en informatique avec des stages pratiques.

Accompagné.e par une équipe pédagogique expérimentée, chaque étudiant.e découvrira les trois domaines métiers qui lui sont proposés afin de s’orienter dans la spécialité correspondant à son projet professionnel.



Objectifs :

  • Acquérir les connaissances fondamentales et méthodologiques en sciences biomédicales, en sciences médicales, en santé publique, en sciences humaines et sociales.
  • Acquérir une démarche scientifique pour l’étude de la santé combinant des approches théoriques et pratiques.
  • Acquérir une expérience pratique et professionnelle en sciences de la santé.
  • Développer les pratiques de recherche en sciences de la santé.

Compétences visées:

  • Evaluer de façon analytique les processus biologiques, comportementaux et sociaux qui influencent la santé et le bien-être ainsi que le développement de maladies, des handicaps et des inégalités ;
  • Utiliser les résultats de la recherche et des principes scientifiques dans la communication, la décision et les  prestations de services de soins de santé;
  • Elaborer  des décisions fondées sur une compréhension interdisciplinaire de la santé et de la maladie;
  • Faire preuve d'esprit critique et discuter des décisions éthiques;
  • Travailler de manière collaborative avec les autres professionnels de la santé;
  • Gérer efficacement l'information en s'appuyant sur la technologie de l’information et de la communication ;
  • Comprendre les problématiques et les enjeux dans les différents domaines de la santé ;
  • Faire preuve d'autonomie dans l’analyse des problématiques de santé ;
  • Avoir une démarche critique et réfléchie devant des données, savoir identifier celles qui sont pertinentes et les analyser avec les principaux outils de la Statistique ;
  • Avoir une capacité d'expression et de communication adaptée aux nécessités du travail en équipe, en français comme en  anglais ;
  • Maîtriser l’anglais scientifique (niveau certifié B2) ;
  • Savoir restituer, transmettre, et diffuser par écrit et par oral le travail scientifique effectué ;
  • Savoir chercher et recueillir l’information et la vérifier ;
  • Savoir conduire une recherche bibliographique en rapport avec un thème scientifique ;
  • Savoir définir et restituer par écrit et par oral un travail scientifique ;
  • Savoir transmettre et diffuser des connaissances scientifiques ;
  • Savoir organiser son travail personnel et savoir travailler de façon autonome ou en équipe.

Débouchés prévus :

Le programme de formation permet essentiellement une poursuite des études sur site de masters recherche s’appuyant  sur  des équipes de recherche, ou de  masters à vocation  professionnelle dont la liste se trouve au niveau des figures 1 et 2.

Cette formation permettra aussi de se présenter aux épreuves d’admission des concours administratifs des collectivités locales ou des concours de catégorie A de la fonction publique et territoriale.

Pour ceux qui en font le choix dès L2, la possibilité d’intégrer une école d’ingénieur accessible sans concours grâce à une année de préparation en L2 et un suivi spécifique et prolongé durant la première année à l’EIDD permettra de les orienter vers les métiers d’ingénieur.

Toutefois, les possibilités d'emploi pour les diplômés de la licence sont :

 

  • Pour les étudiants souhaitant travailler en fin de L3, ils peuvent postuler à  des postes dans le secteur de l'assurance santé, les organismes de santé publique, la gestion des soins de santé, de médiation santé, de promotion de la santé, d'éducation sanitaire ou à des postes de chargés d’études dans le champ de la santé publique, d’animateur prévention en éducation pour la santé des collectivités locales et enfin à des emplois auprès d’associations, (éducation à la santé, mise en place de programmes de prévention, d’insertion…).
  • Pour ceux de la licence pro Assistant et Technicien de Recherche en Santé, l'entrée dans les carrières de la recherche clinique (ARC, TEC, data manager, chargé de communication scientifique et médicale) pour l'industrie pharmaceutique, les structures publiques (Unités de recherche clinique hospitalo- universitaire) ou privées (Contract Research Organization CRO) 

 

 

 sias